Huppertz AG se prépare pour le futur

La société Huppertz AG Stahl- und Apparatebau pose les bases de son avenir. Avec Mireille Huppertz et Freddy Classen, des forces jeunes et dynamiques viendront renforcer la direction et épauleront le chef Karl-Heinz Huppertz. "Nous voulons ainsi préparer le terrain pour la prochaine génération et envoyer un signal fort aux clients et au personnel. L'entreprise a un avenir et est armée pour relever les défis qui l'attendent", déclare l'homme de 51 ans, qui restera fidèle à l'entreprise.

L'entreprise familiale est ainsi reprise par la troisième génération. Mireille est la fille du directeur Karl-Heinz Huppertz et la petite-fille du fondateur de l'entreprise, Johan Huppertz. En 1959, ce maréchal-ferrant de formation a repris une entreprise située à Medell. Dans cette région rurale, sa clientèle était composée en grande partie d'agriculteurs.

Dès 1968, les locaux ont été agrandis par la construction d'un hall. Avec l'essor de l'industrie laitière, la gamme de services s'est également élargie : des chariots de traite de différents types ont dès lors été proposés et entretenus.

En 1983, Karl-Heinz Huppertz a commencé un apprentissage de deux ans comme forgeron et serrurier en bâtiment dans l'entreprise de son père. Le domaine d'activité s'est encore développé lorsque l'entreprise est devenue un sous-traitant pour l'industrie.

En 1989, un changement de génération a eu lieu. Johann Huppertz s'est retiré et a transmis la direction de l'entreprise à son fils Karl-Heinz. La société Schlosserei Huppertz PGmbH a été créée. La même année, un nouveau hall a été construit et l'existant a été transformé. L'entreprise se développa de plus en plus en tant que sous-traitant industriel. Cette transformation s'est accompagnée de l'embauche des premiers collaborateurs.

Au bout de 10 ans, le site est devenu trop petit pour répondre à la demande croissante. Finalement, le directeur a décidé de déménager dans une zone industrielle proche. "Rétrospectivement, ce fut l'une des meilleures décisions que nous ayons jamais prises", déclare aujourd'hui Karl-Heinz Huppertz. En août 2000, les nouveaux halls avec une aile de bureaux ont donc été construits à St. Vith, Steinerberg 5. La société Schlosserei Huppertz PGmbH est devenue une société anonyme avec des actionnaires familiaux, la Huppertz AG Stahl- und Apparatebau. Le déménagement a eu lieu en avril 2001.

Depuis, l'entreprise n'a cessé de s'agrandir. De nouveaux investissements sont bientôt prévus. "Le marché est là et nos constructions sont demandées, notamment à l'étranger. 70 pour cent de nos travaux sont exportés. Mais nous avons atteint la limite de nos capacités et nous aimerions continuer à nous agrandir afin de créer un potentiel de développement et de conception. Cela impliquerait la création de plusieurs emplois", annonce Karl-Heinz Huppertz, qui est conscient des difficultés du marché du travail : "Bien sûr, nous sommes confrontés à des problèmes similaires à ceux des autres acteurs de la construction métallique. C'est pourquoi nous formons nous-mêmes nos ouvriers. Cette année encore, nous sommes à la recherche d'apprentis. Nous employons aujourd'hui 36 personnes. Notre atout devrait être l'environnement de travail et la proximité du domicile des ouvriers. Nous essayons toujours d'honorer notre engagement social. Les familles dépendent de notre entreprise. La qualité de vie du personnel ne doit en aucun cas être négligée. À l'avenir, nous souhaitons mettre davantage l'accent sur cet aspect afin d'offrir à nos travailleurs l'environnement de travail idéal ."

Avec l'élargissement et le rajeunissement de la direction, Huppertz AG Stahl- und Apparatebau veut offrir la perspective d'un avenir assuré. Freddy Classen fait partie de l'entreprise depuis 23 ans et y a fait son apprentissage. Il connaît donc parfaitement l'environnement de travail et apporte une très grande expérience du point de vue technique. "Je suis très honoré que Karl-Heinz ait pensé à moi. Je vais m'investir à fond dans ce travail et je suis convaincu de pouvoir aider l'entreprise à se développer". Mireille Huppertz n'en est qu'au début de sa carrière professionnelle. "Je suis encore jeune avec mes 24 ans, mais j'ai déjà pu acquérir une certaine expérience dans le secteur et à l'étranger". Karl-Heinz Huppertz décrit la combinaison de ces deux personnalités comme "idéale" : "La responsabilité est ainsi répartie sur plusieurs épaules. Nous sommes absolument convaincus de la viabilité de ce modèle".

Published 01.01.2018

Huppertz AG se prépare pour le futur